Aller chercher un bateau en Angleterre

Brittany-Ferries1Pourquoi aller outre-manche chercher un skiff ? Cet article va vous aider à comprendre quel est l’intérêt d’aller chercher un skiff en Angleterre et quelles sont les les clés d’une bonne importation.
Achat du RS800 FRA1004 à Cowes par Julien

Achat du RS800 FRA1004 à Cowes par Julien

L’idée peut paraître bizarre mais l’intérêt est tout à fait réel. En effet, chez nos amis Anglais le dériveur est une institution, et les skiffs y sont légions depuis bien longtemps maintenant. La voile légère en Angleterre, c’est plus de 60 classes de dériveurs et un nombre impressionnant de bateaux qui naviguent. Cela a pour conséquence un marché de l’occasion beaucoup plus dynamique et fourni qu’en France. Le turn-over des bateaux est rapide, les prix sur le marché de l’occasion tombent rapidement à des niveaux très bas.

Le coût du voyage doit compenser la différence de prix d’un dériveur d’occasion en France et en Angleterre me direz vous ? Et bien, dans la majorité des cas la réponse est non, la différence entre le marché français et anglais de l’occasion est telle qu’il est quasiment toujours beaucoup plus intéressant de faire le trajet pour aller chercher un bateau. Et si les bateaux naviguent sans doute plus qu’en France, les vendeurs sont majoritairement des particuliers. Les bateaux sont donc bien entretenus et vendus avec une liste d’équipement difficilement envisageable sur le marché de l’occasion en France.

Conclusion, il n’y a pas photo. Et c’est beaucoup moins compliqué sur un plan logistique qu’il n’y parait.

Où trouver ces affaires ?

Voici une petite liste non exhaustive de sites Internet où vous pourrez trouver votre bonheur :

boatsoutboardTous les sites internet des associations de classe anglaises comportent une rubrique « Used Boats ». Les liens vers ces sites sont disponibles sur la rubrique « liens » de breizhskiff.com ou sur la rubrique « classes » de Yachts and Yachting. Ne pas négliger de regarder également sur les sites des gros clubs anglais (genre HISC, Queen Mary sailing club…) qui recensent les occasions de leurs membres.

Vous trouverez des occasions tout au long de l’année mais la meilleure période pour acheter semble être durant l’automne et avant la reprise de la saison en avril, moment où le marché du neuf explose. Ne pas non plus négliger les offres qui se présentent après le national de chaque série. Il faut savoir qu’en Angleterre, les assurances de bateaux coûtent très chères. D’où le fait que les propriétaires vendent à la fin de la saison. Soyez prudent, ne vous emballez pas, il y aura forcément une annonce qui correspond à ce que vous recherchez.

Les contacts avec les propriétaires se font très bien par mail et les Anglais sont plutôt réceptifs aux demandes d’informations des Frenchies.

Une fois le bateau de vos rêves repéré et l’affaire conclue (n’hésitez pas à demander un maximum de photos et d’infos via mail au vendeur pour éviter les mauvaises surprises), il va vous falloir, le plus souvent, aller le chercher. Voila donc une occasion merveilleuse de conduire à gauche et de pratiquer l’Anglais.
Avant d’envisager tout déplacement, demandez au vendeur s’il compte aller naviguer (pour une régate ou autre) en France ou dans tout autre pays plus proche, l’occasion serait parfaite pour essayer le bateau et repartir avec.
Il faut également bien s’assurer avec le vendeur des effets qui sont compris avec le bateau en particulier ce qui concerne la remorque (plaques, sangles, tauds) pour ne pas se retrouver dépourvu au moment d’attacher le bateau derrière la voiture.

Comment se rendre en Angleterre ?

Il existe 2 moyens de traverser la manche, par train ou par bateau.

Dans le tunnel au retour avec le bateau dans les voitures réservées aux cars...

Dans le tunnel au retour avec le bateau dans les voitures réservées aux cars…

Pour le train, l’unique solution est d’emprunter le Shuttle, à Calais (il vous en coûtera entre 40€ pour 35min de trajet avec votre voiture avec des départs tout les 30min environ) qui vous amènera jusqu’à Douvres juste en face. Pour le retour, même principe, sauf qu’avec un bateau en remorque en plus il faudra compter 80 € pour le retour. Ce qui fait un aller-retour pour 120 € en période creuse.

(Plus d’infos sur le site Eurotunnel )

logoeurotunnelL’avantage du train est sont coût relativement faible, la rapidité et la fréquence des traversés. L’inconvénient est qu’il faut souvent faire beaucoup plus de route d’un coté et de l’autre de la manche (L’aller-retour est néanmoins envisageable en une journée entière) et que vous êtes presque certain de devoir montrer patte blanche aux douaniers qui aiment fouiller les dériveurs à la sortie du tunnel.

L’autre moyen est le bateau : de ce coté là les options sont plus diverses, avec des départs depuis de nombreuses villes de la côte nord et de nombreuses compagnies :

L’avantage du bateau est qu’il vous dépose souvent plus près de l’endroit ou se trouve la merveille que vous êtes allé chercher. Le bémol pour certains est le temps de traverser qui permet cependant de goûter au charme désuet d’une nuit sur un ferry. Petite astuce, appelez par téléphone les compagnies, elles ont parfois des offres de dernières minutes très intéressantes et non affichées sur le web.

PS : si vous devez rouler en GB, faites le plein en France, c’est moins cher et préparez bien la route avant : ils roulent à gauche, ce qui est déjà stressant alors si en plus vous ne savez pas où vous allez… !

Rapatriement du cherub Pasta par Lolo

Rapatriement du cherub Pasta par Lolo

Votre choix s’effectuera donc en fonction de votre lieu de départ, lieu d’arrivée et du temps dont vous disposez.

La transaction

Premièrement, n’hésitez pas à vérifier les points sensibles de chaque bateaux. Très peu de personnes ont été déçues d’avoir été chercher leur bateau en Angleterre via Breizhskiff mais il vaut mieux être prudent. Cela peut être l’occasion d’obtenir une dernière réduction.

Pensez à vous déplacer avec un modèle d’acte de vente en double exemplaire pour conserver une trace de la transaction si le vendeur n’en a pas lui même.

La monnaie en usage en Angleterre étant la Livre, compter en moyenne 1 £ ~ 1,15 € (mars 2014)
Il convient donc de payer le bateau dans cette monnaie. Il est important de regarder les différents taux de change en fonction des endroits où vous changerez l’argent. Le pourcentage de commission sera plus ou moins élevé (par exemple, évitez de transformer vos Euros sur un ferry et dans les banques) et il importe évidemment de regarder la fluctuation de la livre par rapport à l’Euro, tout spécialement si le vendeur veut être payé en liquide. Les frais bancaires étant moins élevés en Angleterre, essayez cependant d’obtenir le fait de payer en euros.
(Ce site permet de voir la fluctuation du taux de change entre l’Euro et la Livre, celles-ci sont minimes, mais sur des montants élevés, l’économie peut être réelle quand on a le maximum de Livre pour un Euro. British Pound/Euro.

Enfin, soyez prudent lorsque vous vous promenez avec beaucoup d’argent liquide sur vous.

En espérant que ce petit guide vous a permis d’y voir un peu plus clair. Sinon, n’hésitez pas à vous rendre sur le forum, où on se fera un plaisir de vous répondre.

Ecrit par Matt, complété par Julien

Commentaires

commentaire(s)

Articles similaires